dimanche 17 janvier 2016

Le poids des mots

19h23 : affalée sur mon canapé (depuis au moins ce matin) je pense avec écœurement à tout ce que j'ai mangé ce weekend. 

J'ai beau avoir une profonde et sincère envie de maigrir, l'appel de la bouffe est toujours très présent. Surtout un dimanche à glander à la maison. 

D'aussi loin que je me souvienne je n'ai jamais été mince. Je ne peux pas dire non plus que je suis grosse, je suis juste moi. Grasse et flasque. Ventre relativement plat. Taille marquée. Mais hanches débordantes et cuisses généreuses. 

Toute ma vie j'ai souffert de ne pas être mince. Et ce qui est malheureux dans tout ça, c'est que si j'en ai souffert c'est à cause des autres. Ma famille, mes copines, tous ont toujours fait remarquer que je devais "faire attention". Je ne serais dire combien de fois ma mère m'a dit "ce n'est pas bon pour ce que tu as" quand, enfant, je voulais des gâteaux. Mais qu'est ce que j'ai au juste ? 

J'avais pourtant tout pour grandir en ayant confiance en moi. Jolie tête blonde, plutôt maligne et rigolote, j'ai très vite plu aux garçons. Quand on est au début de son adolescence c'est quand même un élément important dans notre confiance en soi. Et malgré ça, malgré mon "succès", je ne pouvais pas me détacher des remarques faites par mes proches sur mon physique qui n'était pas digne d'un magazine. 

Très tôt je suis donc devenue obsédée  par mon poids. Crise de boulimie. Doigts au fond de la gorge. Passion pour les barres de régime hyper protéinée. 
Sans parler du fait que, je n'allais ni à la plage ni à la piscine avec mes amis, ou alors je restais habillée prétextant être frileuse. Ou bien si je me décidais à aller à l'eau, il fallait qu'on m'apporte ma serviette au bord. Hors de question que je me montre trop en maillot. 

J'ai donc grandi ainsi. À avoir honte de mon poids. À cacher mon corps. 
Petit à petit j'ai appris à m'accepter et à m'aimer tel quel. Je me suis fait une raison sur le fait que je ne serai jamais mince. Une histoire de morphologie sans doute. 

Mais malgré tout, au fond de moi, il y a cette envie d'être mince. Au moins une  fois. Juste voir ce que ça fait de pouvoir porter un joli short l'été. 

En créant ce blog je me lance un ultime challenge. J'essaie de vaincre mes angoisses. Rien qu'en écrivant chaque jour mon poids je fais un énorme pas en avant. C'est normalement le secret le mieux garder de la planète. Je ne le dis à personne, ni à mes amies ni à ma famille. Ce poids a toujours été ma honte. 

Tout ça à cause de quelques mots malheureux dit à une pauvre gamine. Si ils savaient tous, le désastre qu'ils ont causé dans ma tête. On n'envisage jamais assez le poids de nos paroles. 

Mais cela est le passé et je veux arrêter de me focaliser sur ces vieilles souffrances. J'arriverai à maigrir. Ça prendra le temps qu'il faudra. Même si je dois souvent faire des rechutes et avoir de mauvaises surprises sur la balance. Petit à petit j'arriverai à chasser mes démons et me vieilles habitudes. 

Bientôt le poids de tous ces mots ne sera qu'un mauvais souvenir. 

2 commentaires:

  1. J'ai aussi toujours été obnubilée par mon corps et mon poids et je pense également que ma famille avait et a toujours un grand rôle la-dedans.
    Indiquer ton poids sur ce blog est vraiment un grand pas, un début à beaucoup de chose. Et c'est en faisant de petits pas que l'on accompli de grandes choses. Bon courage pour la suite ! ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tes encouragements ❤️

      Supprimer